Le mariage est vraiment un monde à part entière. C’est en débutant vos préparatifs que vous vous en rendrez compte ! Cette tradition remonte à l’Antiquité et a su faire perdurer de nombreux symboles. En voici quelques-uns des plus anciens.

Que vous envisagiez un mariage original ou une noce classique il y a certainement plusieurs coutumes sur lesquelles vous refusez de faire l’impasse ! Le mariage est en effet un univers composé de symboles dont certains ont su traverser les âges à l’image de la robe de mariée. Même les couples les plus modernes se laissent souvent tenter par ces traditions d’antan que sont les tenues, les dragées ou encore le bouquet de mariée.

Aujourd’hui nous vous proposons de redécouvrir 8 de ces traditions ancestrales qui font encore de très nombreux adeptes à l’heure actuelle. Et vous, quelles sont les coutumes du passé que vous comptez inviter à votre noce ?

 

1. Quelque chose de vieux, de neuf, d’emprunté et de bleu

Même les mariés ayant choisi un thème de mariage original ont du mal à déroger à la règle des quatre éléments ! Il est en effet tentant d’observer cette croyance censée garantir la réussite de son mariage. La mariée doit pour cela porter le jour J un accessoire neuf, un ancien, un qu’elle aura emprunté à un être cher et un de couleur bleue.

L’objet ancien représente le passé, la famille de la mariée et sa vie de jeune fille, l’objet neuf symbolise l’avenir, la nouvelle vie de couple, l’objet emprunté assure chance et bonheur aux mariés, l’objet bleu est un symbole de pureté et de fidélité.

 

2. La robe de mariée

Si la robe de mariée n’a pas toujours été blanche, il a de tout temps été question de revêtir une tenue bien particulière pour le jour de ses noces. Au Moyen-Âge, on préférait une robe de mariée rouge, bleu, vert foncé, dans des tissus sombres et épais, les plus coûteux à l’époque.

C’est à partir de 1840 et le mariage de la reine Victoria que le blanc s’impose, bien qu’on trouve déjà trace de ce vêtement dans l’Empire romain.

 

3. Les alliances

Les anneaux échangés le jour du mariage portent le nom d’alliance puisqu’ils symbolisent l’union de deux êtres, l’alliance de deux familles. Dès l’Antiquité, on échange des bagues pour sceller son union. La coutume voulant qu’on porte son alliance à l’annulaire gauche est elle aussi très ancienne. Selon des croyances de la Grèce Antique, la veine de l’amour relierait en effet directement l’annulaire gauche au cœur.

On trouve également trace d’une tradition chrétienne du XVIIème siècle selon laquelle le prêtre, après avoir touché les trois premiers doigts des mariés en prononçant « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » placerait l’anneau au quatrième doigt.

 

4. Le voile

Que vous portiez une robe de mariée bustier ou empire, vous êtes sans doute tentée de compléter votre tenue d’un voile blanc. Cette coutume encore très populaire aujourd’hui, fait référence à une époque où l’homme kidnappait l’élue de son cœur en recouvrant son visage d’un drap !

Elle remonte aussi au temps des mariages arrangés où on voilait le visage de la femme jusqu’à la fin de la cérémonie pour que le physique ne soit pas un frein à l’union des deux familles !

 

5. Le bouquet de mariée

On voit rarement une mariée s’avancer sans son bouquet de roses ou de pivoines le jour de ses noces. Dès le Moyen-Âge, les femmes confectionnaient leur bouquet de fleurs d’oranger le jour de leur mariage, symbole de pureté. Au XVème siècle la coutume voulait que les hommes poursuivent la mariée pour lui ravir son bouquet.

 

6. Le lancer de riz

Quel que soit le thème de mariage que vous ayez sélectionné, vous aurez très certainement droit à un lancer de riz ou autres petits accessoires à la sortie de la mairie ou de l’église. Le lancer de riz est un ancien rite païen visant à assurer la fertilité des époux en leur lançant des graines de blé, riz ou autre céréale.

Cette tradition était également un moyen de chasser les mauvais esprits et si le riz est aujourd’hui souvent remplacé par des pétales de roses et autres cotillons, on continue de lancer une pluie de bonnes ondes en direction des mariés.

 

7. Les dragées

La coutume d’offrir des dragées le jour du mariage puise ses origines dans l’Antiquité et est encore vivace aujourd’hui. À l’époque, on trempait une amande dans du miel avant de la déguster. C’est une légende de la Grèce Antique qui associe l’amande à l’amour.

Dès le XVIème siècle, la dragée que nous connaissons est une friandise royale très populaire. Les dragées sont depuis des centaines d’années le symbole d’un amour éternel.

 

8. Le gâteau de mariage

Cette gourmandise encore très présente sur nos tables apparaît dès l’époque de la Grèce Antique, où on lançait des petits gâteaux aux mariés en gage de fertilité. À Rome il s’agissait de rompre un pain ou une galette sur la tête de la mariée.

L’idée de la pièce montée remonte au XVIIème siècle et à une animation de mariage consistant pour les invités à empiler un maximum de gâteaux pour former une tour symbolisant le bonheur des mariés. Le premier gâteau à étages à part entière fait son apparition dès le XVIIIème siècle.

 

S’il y a bien une tradition qui vous tient à cœur, c’est celle de la robe blanche ! Pour vous c’est une certitude, vous porterez une belle robe de mariée en dentelle. Mais qu’en est-il de votre compagnon ? Va-t-il porter un costume de mariage classique ou se laisser tenter par un vêtement plus contemporain ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.